BIODIVERISTE

Partager sur Google Plus Faceboook
Imprimer
BIODIVERISTE

Avec l'arrivée récente des beaux jours, la végétation a soudainement poussé et pris davantage de place dans notre champ de vision. Les alternances de pluie et de soleil, typiques de notre climat breton, ont favorisé la croissance des plantes et des végétaux en tout genre.

Nombre de Plescopais s'interrogent ainsi sur le "laisser-aller" apparent de la gestion des espaces verts de notre commune, et se demandent pourquoi les tontes ne sont pas systématiques partout, et pourquoi certaines zones restent "en friche". 

 

Ces questions sont complètement légitimes. 

 

Et nous tenons à vous assurer que les agents des services techniques réalisent pleinement leur travail au quotidien. 

 

A l'heure où 30% des oiseaux ont disparu dans notre pays et où la mortalité des abeilles n'a jamais été aussi élevée, la commune souhaite donner la priorité à l'embellissement durable et afficher une politique volontariste et exemplaire pour préserver la biodiversité. Cette démarche a d'ailleurs été récompensée par l'obtention, en 2017, d'une fleur labellisant l'embelissement durable de notre "ville fleurie". 

 

Plescop est inscrite dans une logique de développement durable (notamment grâce à son programme d'actions Agenda 21), et cela vaut depuis longtemps concernant l'entretien de ses espaces verts : en plus d'une démarche "Zéro phyto"*, la commune s'est engagée dans la gestion différenciée et raisonnée de ses espaces. Cette technique, qui respecte le cycle naturel (utilisation des prairies, abandon des plantes à fleurissement annuel, paillage et désherbage manuels, etc.), vise à atténuer les impacts de l'homme sur l'environnement (notamment en limitant l'usage des engins mécaniques) et à préserver la biodiversité présente sur notre territoire.

 

Dans ce contexte réglementaire et environnemental, nous sommes conscients que le regard de la population a besoin d'évoluer sur la notion de "propreté" des espaces verts : ce qui peut paraître "en friche" n'est pas abandonné, mais contribue au cycle naturel des végétaux. 

 

L'état des lieux réalisé ces derniers mois par les élèves du lycée de Kerplouz (Auray) montre que la faune et la flore apprécient le traitement qui leur est réservé (réapparition d'amphibiens et de libellules par ex.). 

 

Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à vous rapprocher de nos services en mairie. 

 

* depuis le 1er janvier 2017, les collectivités ne sont plus autorisées à utiliser des produits phytosanitaires. Cette interdiction s'étendra aux particuliers dès le 1er janvier 2019 http://www.jardineraunaturel.org/fr/pesticides-danger/fiche.php?id=98